Fonder une relation à base de l’écoute mutuelle

écoute mutuelle

Savoir convaincre part du principe selon lequel l’on doit être réceptif à d’éventuelles réfutations. En effet, toute relation fondée sur une communication positive doit s’établir sur l’écoute mutuelle. Comment réussir à persuader son interlocuteur tout en considérant ses objections ? Le guide vous éclaire sur la bonne démarche à entreprendre.

Partir sur de bonnes bases de communication

La communication est basée sur des échanges. Pour réussir à faire passer votre message, vous devez rester à l’écoute. Il faudra ainsi mettre votre interlocuteur en confiance pour qu’il soit plus réceptif à vos suggestions. Pour y parvenir, vous devez le placer en tant qu’humain et avant tout comme étant quelqu’un d’ouvert. N’hésitez pas à lui rappeler ses qualités et à le mettre en valeur afin qu’il soit plus disposé à vous écouter. Accordez-lui le temps nécessaire pour prendre la parole et notamment pour que vous puissiez considérer ses objections.
Cette étape est essentielle pour instaurer une vraie relation d’écoute mutuelle. Elle conditionne la réussite de vos démarches de négociation. Plus vous manifestez de l’hostilité envers votre interlocuteur, plus vous le mettez sur la défensive. Et cela risque d’aboutir à une mésentente. C’est pourquoi il est primordial de trouver un compromis entre ce que vous souhaitez et ce qui intéresse la personne que vous voulez convaincre.

Trouver un terrain d’entente grâce à l’écoute mutuelle

Considérer les objections d’autrui n’exclut pas le fait que vous soyez ferme. Dans toute communication, on parvient toujours à instaurer une entente même si elle est partielle au début. Une négociation respecte plusieurs étapes et il est fort possible qu’on ne parvienne pas à un accord du premier abord. En soi, toute argumentation n’est ni absolument vraie ni totalement fausse.
Vous devez faire preuve de diplomatie pour être persuasif. Et ce notamment, quand les mesures que vous comptez prendre risquent d’entrer en conflit avec les intérêts d’autrui. Dans cette situation, il convient de consigner clairement d’une part les points résolus et de l’autre ceux qui restent à résoudre. Au fur et à mesure que la négociation progresse, vous parviendrez collégialement à définir un ensemble de solutions permettant d’aboutir à une véritable entente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *