Installation de télésurveillance en entreprise : les éléments à retenir

vidéosurveillance

La mise en place des caméras de surveillance en entreprise est autorisée, mais sous réserve de conditions. Avant de penser à en poser dans vos locaux professionnels, il est donc essentiel de connaître divers détails. Il faut en effet avouer que la mise en place d’un tel équipement peut devenir un frein à la liberté de chaque individu, notamment des salariés. Il n’est donc pas autorisé de le déployer n’importe comment afin de respecter la vie privée de tout un chacun dans son cadre de travail.

Pourquoi installer une télésurveillance dans une société ?

L’installation d’une vidéosurveillance peut se justifier par diverses raisons. Le plus souvent, une entreprise décide d’adopter cette solution afin de lutter contre les cambriolages et les intrusions. Cela va permettre de protéger, aussi bien les équipements que les personnes. À la vue des caméras, les malfaiteurs peuvent déjà être découragés. Si par malheur, on n’a pas pu éviter les actes de vandalisme, on peut aussi se servir des enregistrements pour engager des poursuites auprès des juridictions compétentes.

Par ailleurs, pour certaines zones à risques où une surveillance accrue est nécessaire, la vidéosurveillance se présente comme une solution efficace. On peut notamment évoquer les caisses, les coffres-forts et d’autres endroits stratégiques encore.

La réglementation concernant la vidéosurveillance

Si un employeur désire mettre en place un système de vidéosurveillance, il doit respecter certaines conditions. Déjà, ces équipements destinés à assurer la sécurité des bureaux et des locaux commerciaux ne peuvent pas être installés n’importe où. Il n’est, par exemple, pas permis de poser une caméra de surveillance dans une salle de repos ou dans les espaces de détente des employés et aux toilettes. Le poste de travail ne doit pas non plus être filmé, sauf par mesure restrictive.

Comme la télésurveillance est destinée particulièrement à assurer la sécurité des établissements, elle peut être installée dans les entrées, au niveau des issus de secours, dans les couloirs et d’autres lieux conçus pour la circulation dans un bâtiment, dans les pièces de stockage de marchandises, etc.

Vidéosurveillance en entreprise : le droit des salariés

Quand un employeur commence à installer des caméras de surveillance un peu partout dans le local professionnel, il est normal pour les salariés de se demander qu’est-ce qui est permis et qu’est-ce qui ne l’est pas.

Lors de l’installation d’un système de vidéosurveillance, chaque salarié doit être informé individuellement par l’employeur. Ce dernier peut choisir de lui communiquer ce changement par une note de service ou par le biais d’un avenant du contrat de travail.

Même si les dirigeants d’entreprise doivent respecter la vie privée de leurs employés, il faut savoir qu’il est possible d’envisager un licenciement sur la base des enregistrements. Si toutes les conditions sont respectées, la requête de l’employeur sera recevable devant les prud’hommes.

En revanche, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) précise bien que la constance d’une vidéosurveillance peut être passible d’une amende. N’hésitez pas à voir ce site si vous souhaitez disposer davantage d’informations concernant la mise en place de système de télésurveillance en entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *